Espace dédié à la réalisation de courts métrages, scenarii, making of, et tous les aspects du genre.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nikon 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/08/2015
Age : 74
Localisation : Hyères 83

MessageSujet: Nikon 2015   Jeu 30 Nov - 19:07

JE SUIS UN VILAIN GESTE
Scénario et dialogues de Xavier Francis LABROT

2015


Genre : fiction humoristique – Ce scénario a été conçu dans le cadre du festival Nikon 2015 dont le thème était : Je suis un geste.



Personnages :
- La greffière
- La Présidente
- L'avocate générale
- L'avocate de la partie civile
- L'accusé

Figuration :
- La plaignante
- Le public

Matèriels :
- dossier
- deux codes

Décors :
- Salle d'audience et son mobilier
- Pupitre du ministère public



SEQUENCE UNIQUE – Intèrieur – Jour.
(La salle d'audience d'un tribunal – vue générale de la salle – Titre - dans le brouhaha).

La greffière (se levant brusquement) – La Cour ! veuillez vous lever.

(Silence brusque – Tout le monde se lève ; la Présidente entre, ses dossiers sous le bras, hautaine et majestueuse).
La greffière – Veuillez vous asseoir !

(Tout le monde s'assied. La Présidente dispose soigneusement sur sa table le dossier et deux codes, ainsi que ses crayons).

(Brusque coup de maillet de la Présidente)

La Présidente  (débit rapide) – Accusé, levez-vous : suite à une plainte de Mme Aboulit, ici présente, il apparaît que vous avez contrevenu aux dispositions de l'article 3875, alinéa 25 quinquiès du code pénal… (le regard sévère) Vous encourez une peine de six mois de prison ferme.

L'accusé (l'air ahuri) – Moi ? j'ai rien fait !


La Présidente (hurlant) – Silence ! (soudain plus calme) La parole est au ministère public… Madame l'Avocat général, vous avez la parole.

L'avocate générale – Merci Madame la Présidente. L'accusé, ici présent, est à l'origine d'une altercation avec la plaignante, Madame Aboulit, également présente. Avec une violence inouïe, l'accusé a eu un geste particulièrement grave que j'estime appeler une peine exemplaire (elle s'asseoit).

La Présidente – Vous avez fini ? … Bien ! … Pourrais-je savoir exactement de quel geste il s'agit ? Le code pénal reste vague à ce sujet.

L'avocate générale (ennuyée) – Madame la Présidente, vous comprendrez que je ne puisse refaire devant vous un geste qui nous remplit, tous et toutes, d'horreur, et contre lequel je réclame précisément les foudres de la Loi.

La Présidente (toujours calme) – Votre retenue vous honore… mais (à part) je ne suis pas plus avancée… (se tournant vers la partie civile) Madame l'avocate de la partie civile, vous êtes la mieux placée, ce me semble, pour m'indiquer avec précision la nature du geste incriminé.

L'avocate de la partie civile (accent québecquois très prononcé) – Ben, voyez-vous, je suis un peu ennuyé, parce que …

La Présidente (l'interrompant) – Vous êtes nouvelle ici ?

L'avocate – Oui ! Madame la Présidente. heu ! Votre Honneur, je suis stagiaire depuis une semaine … je suis québecquoise …

La Présidente (se risquant à faire de l'humour) Tiens, par exemple ! (sérieuse et même un peu irritée) alors, ce geste ?

L'avocate (parlant avec hésitation) – Je ne suis pas encore très familiarisée avec les gestes français, ni avec leur signification. Alors, avec la meilleure volonté du monde …

La Présidente (lasse) – Passons alors à l'accusé lui-même. (Sévère) Monsieur ! vous devez bien savoir le geste que vous avez fait ?

L'accusé (d'abord surpris, puis véhément) – Moi, M'dame, j'ai fait aucun geste … C'est une erreur judiciaire.

La Présidente (se contenant) – Bon ! j'ai eu une matinée chargée, je n'ai pas eu le temps de déjeuner. Alors, est-ce que quelqu'un, dans cette salle, peut me décrire le geste en question ?

(Vue générale : personne ne bouge ; la plaignante prend un air pincé)

La Présidente (sur le point d'exploser) – Vous commencez tous et toutes à me gonfler. Alors, une dernière fois, quel geste ?

(Silence général - La Présidente donne soudain un grand coup de poing sur la table – un code s'envole – la greffière sursaute).

La Présidente (se contenant de plus en plus difficilement) – Je suspends … non ! je reporte la séance sine die … pour complément d'information… Tant pis pour vous !
(La Présidente se lève, ramasse rapidement et maladroitement ses affaires)
… Et allez tous vous faire foutre ! (Ces mots sont ponctués par un large bras d'honneur – le dossier tombe à terre))

(Consternation dans la salle, puis cris, insultes et échanges de bras d'honneur de la part de tous les protagonistes – Musique.)



FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scenars83.cultureforum.net
 
Nikon 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nikon D 5000
» Objectif sigma pour nikon D40
» NIKON D4 reflex pro
» Canon EOS 1000D / Nikon D60 / Nikon D40 ? Besoin d'avis!
» Test Canon 7D vs Nikon D300s vs Sony A500 (anglais)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COURTS METRAGES A HYERES :: SCENARII à LIRE :: LE GESTE (de la Présidente) - (réalisé)-
Sauter vers: