Espace dédié à la réalisation de courts métrages, scenarii, making of, et tous les aspects du genre.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Frédérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 16/08/2015
Age : 74
Localisation : Hyères 83

MessageSujet: Frédérique   Ven 28 Aoû - 16:35

FREDERIQUE
Scénario du 5 janvier 2011, 04h.

Personnages :
L'infirmière,
M. Dupont, patient,
Le médecin,
Frédérique, fille de l'infirmière, 4 ans,
Gilles, fils de l'infirmière, 8 ans.


SEQUENCE 01.- EXT.- JOUR : PRESENTATION.
(Un portail – une plaque : "Anne-Marie LANGEVIN, infirmière D.E, tel 04 94 481 18 16" - une petite fille et un petit garçon jouent dans le jardin – Un homme et une femme sont en train de discuter sur le pas de la porte de la maison.)

La femme (un papier à la main) – Vos analyses sont rassurantes, mais il ne faut pas se relâcher. Vous devez impérativement vous faire vos injections à heures régulières. Vous m'entendez !?
Le Monsieur – Rassurez-vous ! quand j'oublie, c'est ma femme qui y pense.
(La femme s'apprête à raccompagner le Monsieur au portail du jardin.)
La femme – Gilles, Frédérique ! les enfants ! venez dire au revoir à Monsieur Dupont ! (lui rendant le papier) et n'oubliez pas de reprendre vos analyses ; (riant) j'allais les garder.
La femme (à nouveau) – Les enfants, vous venez ? je vais me mettre en colère.
Le Monsieur – Laissez ! ce sont des enfants !
(les deux enfants s'approchent sans trop se presser et disent au revoir.)
Le Monsieur – Ne me raccompagnez pas, je connais le chemin.
La femme (ultime recommandation, doigt levé.) – Vos injections, Monsieur Dupont.

SEQUENCE 02.- EXT.- JOUR : LA CRISE.

(M. Dupont marche dans le jardin ; il s'arrête, porte une main à son front, s'assoit sur une chaise ; il cherche quelque chose dans sa poche ; sa tête part en arrière).

SEQUENCE 03.- EXT.- JOUR : LE MONSIEUR ENDORMI.

(Frédérique trouve M. Dupont assis et inanimé ; elle l'examine, soulève sa paupière, fait semblant de prendre son pouls en regardant sa montre d'enfant, écoute si son cœur bat ; elle le secoue ; il tombe de sa chaise).
(Frédérique court chercher quelque chose … et revient avec sa petite trousse d'infirmière, avec une grosse croix rouge.)
(un temps)
(M. Dupont est seul ; il est agité de convulsions).

SEQUENCE 04.- INT.-JOUR : L'ANNONCE DU DECES.

Frédérique (la bouche barbouillée de chocolat) – Maman !
La maman (au téléphone) – Je parle, Frédérique.
Frédérique (insistant) – Maman ! y a M. Dupont qui est malade. Il veut pas se réveiller.

SEQUENCE 05.- INT. – JOUR : L'APPEL AU MEDECIN.

La maman (très inquiète) – Allo ! Docteur Truc ? Ici, madame Langevin, l'infirmière. Pouvez-vous venir de toute urgence à mon domicile ? M. Dupont s'est trouvé mal et je crains le pire. Oui ! vous savez où c'est !? … Vous venez tout de suite ? Ah, merci docteur. Je vous attends.
(Elle raccroche.)
La maman – Frédérique ! fais-moi plaisir s'il te plait ! va vite dans ta chambre ; tu as sûrement … Et ne t'inquiète pas ! Ce n'est rien. Le docteur arrive ; il va soigner M. Dupont… Et Gilles ? (criant) Gilles !

SEQUENCE 06.- EXT.- JOUR : LE DIAGNOSTIC.

Le médecin – Vous le savez aussi bien que moi. C'était un diabétique ; il nous a fait une crise d'hypoglycémie avec un beau coma diabétique ; il n'avait pas de sucre de secours sur lui. Issus fatale ! Il a du s'évanouir et mourir en quelques instants.
La femme – C'est étrange ! je lui avais conseillé d'avoir toujours une barre chocolatée sur lui. D'ailleurs, tous les diabétiques savent qu'ils doivent prendre ce genre de précaution. Ce n'est pas faute de le lui avoir répété.
Le médecin – Il n'a sans doute pas eu le temps de la prendre ; il y a des crises qui ne préviennent pas.
La femme – Mais alors, où est la barre chocolatée, s'il n'a pas eu le temps de la prendre ? vous pensez bien que je l'ai fouillé en vous attendant.
Le médecin – Il a du l'oublier. Ca arrive à partir d'un certain âge… Comme ce n'est pas une maladie contagieuse et qu'il n'y a aucun aspect médico-légal, je vais signer le certificat de décès. (Souriant) On ne va tout de même pas déranger la police pour ça.

SEQUENCE 07.- EXT. – JOUR : LA PETITE INFIRMIERE.

Gilles – Qu'est-ce que tu fais ?
Frédérique – Je range mes affaires.
Gilles – C'est quoi ?
Frédérique – Ce sont mes affaires de travail.
Gilles (insistant) – C'est quoi ?
Frédérique – Je suis infirmière … comme Maman.
(elle range une seringue qui, à l'évidence, n'est pas un jouet ; d'ailleurs, elle ne parvient pas à la faire entrer dans le logement prévu dans sa petite trousse.)
Gilles – Et c'est quoi, ça ?
Frédérique – Ca, c'est pour soigner les gens qui sont malades… Regarde ! (Frédérique ressort la seringue, la remplit d'air et appuie sur le piston.) Pfuitt ! Tu me diras quand tu seras malade. Et moi, je te fera une piqure.
Gilles – Tu sais faire les piqures, toi?
Frédérique – oui !
Gilles – Et ben moi, j'aurais pas confiance… Tu me redonnes un bout de chocolat ?
Frédérique – Non ! je l'ai fini.
(traveling arrière à partir du papier de chocolat jeté dans un buisson, non loin de l'endroit où se trouvait le corps de M. Dupont.)

FIN
(3 minutes et demie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scenars83.cultureforum.net
 
Frédérique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Question sur les chaînes tnt ou numérique sur Genève
» Autour des Indiens d'Amérique : Jim Fergus et autres auteurs
» Vers le monde féérique de Sabine Hoffner-Begel
» Guide+ et décodeur numérique UPC Thomson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COURTS METRAGES A HYERES :: SCENARII à LIRE :: FREDERIQUE-
Sauter vers: